La pratique du tiers payant par les kinésithérapeutes

Cet article à pour objectif de faire le point sur le Tiers Payant, pour que tu aies toutes les infos avant de te lancer - sans rentrer dans la complexité des flux de paiements.

La pratique du tiers payant par les kinésithérapeutes

Le métier de kinésithérapeute regorge de diversité au niveau des soins réalisés et au niveau des profils de patients : enfants, sportifs, adultes, personnes âgées 👩🏻‍🤝‍👨🏽

Il y en a pour tous les goûts ! C'est aussi la beauté de ce métier 🤗

La pratique s’est diversifiée ces dernières années avec le vieillissement de la population. Il y a de nouvelles pathologies à traiter et de nouvelles formes de facturation à maîtriser. Sinon ce serait trop simple...

Le tiers payant en fait partie et génère souvent une charge administrative lourde et chronophage. 😓

Cet article à pour objectif de faire le point sur le Tiers Payant, pour que tu aies toutes les infos avant de te lancer - sans rentrer dans la complexité des flux de paiements.

On a quand même envie que tu lises jusqu'au bout l'article.

Tout d'abord, qu’est-ce que le Tiers Payant ? 🤔

Le tiers payant est une dispense d’avance de frais, qui évite au patient de faire l’avance de ses frais de soins.

Simple, Basique.

Plusieurs types de pratique existent :

➡️ Le tiers payant intégral qui regroupe la part obligatoire (assurance maladie) et la part complémentaire (mutuelles) : dans ce cas-là, tes patients ne payent pas d'honoraires ;
➡️ Le tiers payant sur la part obligatoire : tes patients devront s'acquitter auprès de toi du ticket modérateur c'est-à-dire uniquement la part complémentaire.

Tu nous suis toujours ?

Quels patients bénéficient du tiers payant ? 👥

C'est là où ça se complique un peu, mais pas de soucis on t'explique tout. 😇

Selon l'Assurance Maladie tu dois pratiquer le tiers payant dans les situations suivantes :

➡️️ Honoraires perçus pendant une hospitalisation et dans un établissement sous convention avec l'Assurance Maladie ;
➡️️ Soins dispensés à un patient victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle ;
➡️ Soins dispensés à un patient bénéficiaire de la Complémentaire santé solidaire ; ➡️ Soins dispensés à un patient bénéficiaire de l'aide médicale de l'État (AME) ; ️
➡️ Soins dispensés à un patient bénéficiaire de l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS), dès lors qu'il a souscrit un contrat de complémentaire sélectionné par le ministère de la Santé, figurant sur la Liste des offres pour l'utilisation de ton aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS), depuis le 1er juillet 2015 ;
➡️ Soins dispensés à un patient en affection de longue durée (ALD) ou à un(e) patient(e) pris(e) en charge au titre de l'assurance maternité, depuis le 1er janvier 2017.
➡️ Soins en lien avec un acte de terrorisme. Enfin, depuis le 1er janvier 2017, le tiers payant sur la part obligatoire (sécurité sociale) peut également être proposé à tous tes patients.

À noter ✍🏼 : la procédure de tiers payant ne pourra être utilisée que pour les actes effectués à l'occasion d'un traitement de longue durée dont le coût total est au moins égal à 30 AMK.

🚨 Bon à savoir : pour bénéficier du tiers payant, tes patients doivent présenter leur carte Vitale. L'ensemble des régimes obligatoires d'assurance maladie ont harmonisé leurs procédures pour faciliter la facturation et le paiement de tes actes.
Dorénavant, dès que tu adresses une feuille de soins électroniques (FSE), tu as la garantie d'être payé sur la base des informations inscrites dans la carte Vitale de ton patient, qu'elle soit ou non mise à jour.

Et parce qu'on ne repart jamais les mains vides, on a un 🎁 pour toi 👇

On a négocié avec notre partenaire Paymed 10% pendant 1 an soit 114€ offerts sur leur offre Gestion des Impayés.😍